• Un catamaran pour partir
  • Salon-nautique-de-Paris-Stand-Lagoon
  • La-grande-motte
  • Koutok-a-sec-pour-expertise
  • Koutok-a-sec-pour-expertise
  • Koutok-a-sec-pour-expertise
  • Koutok a sec pour expertise LMG
  • Koutok-a-sec-pour-expertise
  • Koutok-a-sec-pour-expertise
  • Koutok-a-sec-pour-expertise
  • Koutok-a-sec-pour-expertise
  • Koutok-a-sec-pour-expertise
  • Lagoon-420-carre
  • Lagoo-421-carre
  • Lagoon-420
  • Koutok-a-frontignan
  • Grand-Pavois-de-la-Rochelle
  • Grand-Pavois-de-la-Rochelle
  • Lagoon-420
  • La-grande-motte-fete-de-la-musique
  • La-grande-motte-fete-de-la-musique

Patandre

Classé dans : Blog, Bricolage - Entretien, Patandre, Vie à bord | 0
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Slider

Patandre

Quel bateau choisir ?

Andrée a dit “Oui pour partir”, maintenant se pose le problème de “quel type de bateau??”

Les 2 semaines passées à bord d’un Dufour 44 n’ont pas laissé une très bonne impression, le confort et la qualité du bateau ne sont pas en cause mais plutôt des désagréments de vie.  L’humidité dans la cabine avant par le manque de ventilation puis les 2 glissades pour descendre dans le carré avec une réception contre la cuisinière, lui ont fait dire non, pas de monocoque.

Nous passons pas les visites incontournables du “Nautic à Paris” mais aussi du “Grand Pavois” de la Rochelle, que l’embarras du choix avec tous ces catamarans à quai. Nous excluons les Outremer et Catana trop sportifs et chers et puis pas de coup de coeur. Reste Nautitech, Fontaine-Pajot  et Lagoon, bien sûr nous connaissons les surnoms de certains, peu importe nous ferons notre choix en fonction de nos gouts, des critères non “négociables” et aussi du prix bien sûr. Il va être notre résidence principale pendant plusieurs mois voire plusieurs années on l’espère.

Quel catamaran choisir ?

Nautitech, nous n’aimons pas les barres de chaque coté et l’aménagement des cabines, on passe chez le voisin. Fontaine-Pajot,  début de la visite d’un Lipari 41, une marche de ratée pour descendre dans les cabines, Andrée  fait un demi-tour illico, visite de l’Orana un 44 pieds, oui pourquoi pas. Visite chez Lagoon, un 421 et un 450, l’aménagement correspond à nos attentes, on se sent chez nous, aucune restriction. Le vendeur nous conseille le 421, plus convivial pour nous avec le poste de barre à coté du centre de vie et non en haut. Finalement sa remarque nous plait bien, nous repartons avec documentation, devis, il faut réfléchir, mais avant tout vendre la maison.

 

Un Lagoon

L’arrivée de Francois Hollande au pouvoir, en 2012 casse le marché de l’immobilier, les acheteurs ne se projettent plus, c’est le marasme. Les mois passent, des visiteurs aussi, des compliments pleuvent mais rien. Le problème : les acheteurs visitent et ensuite passent voir la banque et là ils n’ont pas les moyens de l’acheter. Heureusement que nous sommes pris par les formations, les permis, le déménagement se fait tout doucement vers la Vendée, nous avons un avant goût en vivant en bord de mer. Mais notre choix est fait nous prendrons un Lagoon 421. Francois Hollande annonce qu’il ne se représente pas, bizarrement un acquéreur se présente, il paye cash, nous ne pouvons refuser cette offre.

Nous partons en quête d’un 421 version propriétaire mais voilà sur le marché de l’occasion, il n’y en a pas ou alors ils sont rares. Comme notre  projet a pris du retard nous ne prendrons pas un neuf pour le rôder en Méditerranée mais une occasion qui aura fait ses preuves. Un de 4 cabines peut s’avérer intéressant si nous nous retrouvons en famille tous ensemble, mais pour une semaine par an nous allons nous priver d’un confort quotidien. 

3 occasions sont trouvées sur le marché : 2, 421 et 1, 420. Les 2, 421 sortent de location, un en Croatie, c’est la période des vacances scolaires  le broker est en congé, surprise à son retour il a été vendu. Le 2° se trouve en Martinique, équipement complet, en état de naviguer mais l’expérience de la Transat ainsi que la découverte des iles de Madère et des Canaries doivent être partagées avec Andrée.  La troisième occasion, un 420 de 3 cabines dans l’Hérault, l’acquéreur potentiel vient de se désister.

Le 420 c’est bien celui des Francais en Nouvelle-Zélande? Le 420 est le petit frère du 421 mais qu’elle est la différence? Ah! le 420 était en motorisation hybride!! Les moteurs électriques ont été remplacés par des diesels, l’aménagement est le même que le 421, seul le cockpit n’est pas dans le prolongement du rouf mais  surélevé ce qui donne plus de clarté, moins tassé. 

Rendez-vous avec Koutok

Après contact avec le broker nous prenons la direction de Frontignan-plage pour un A/R, ce voyage est un intermède avant la vente, le nouveau propriétaire est pressé d’occuper la maison. 

Koutok nous plait bien, propre, bien entretenu, il ne naviguait que les mois de juillet et aout, la Croatie a été sa destination la plus lointaine. Le propriétaire a prévu une mise à sec pour faire l’entretien et l’antifouling, il ne sera pas prêt avant le 15 juin. Nous attendrons.

Notre occupation maintenant est de préparer nous aussi notre déménagement vers “Koutok” qui veut dire  “Bienvenue en finlandais”, pour nous il sera “Patandre”

Pourquoi Patandre ?

Il y a une trentaine d’années, lorsqu’internet est arrivé dans les foyers, on se connectait avec un CDRom d’un fournisseur d’accès AOL (America On Line) pour 50h, inimaginable maintenant. Lorsque l’on a voulu créer une messagerie on nous a conseillé un surnom !! Patrick a donné “patandre”  -de Pat et Andre-et depuis c’est resté donc il s’appellera “Patandre” et nous les Patandre comme on s’appelait déjà.

Koutok sera à sec à La Grande Motte, l’expertise se fera avant sa remise à flot. Ne connaissant personne sur place, le broker nous conseil un expert … Rendez-vous le 20 Juin  à 9h pour l’expertise à terre, remise à l’eau en début d’après-midi et sortie en mer.

L’expertise

Ce mardi 20 juin nous sommes tous regroupés autour de Mr Bartholi. L’expert nous explique son travail, ses mesures et la création de son rapport pour l’assurance. Il représente les intérêts du client et non ceux du vendeur.

La première remarque est pour un raccord le long de la dérive tribord. Le vendeur explique qu’il a touché à la balise de la lauze, au sortir du port d’Agde. Comme l’entretien vient d’être fait, en autre l’anti fouling, nous ne pouvons juger de la réparation et voir si il y a d’autres marques ou autres coups sur la coque. L’expert prend les mesure d’humidité, le taux lui semble normal sauf au niveau des dérives. En soulevant les planchers le niveau d’eau lui semble tout à fait normal et justifie l’humidité à cet endroit. Les structures extérieures sont en état d’usage. Il demande juste de changer les haubans,  les voiles et la chaine mouillage ceux-ci ayant 10 ans. Le genaker n’a jamais servi. Le bateau lui semble en très bon état, pour lui il a très peu navigué. Nous avons pu constater cet état via le journal de bord. Sa distance la plus lointaine a été la Croatie et la Corse pour sa dernière année. 

La remise à l’eau est effectuée par une chenille. Les essais en mer vont pouvoir commencer. Vu le peu de vent aucun essai voiles n’a été effectué, seul la manœuvrabilité avec moteurs on été testé. L’expert n’a pu personnellement manoeuvrer le bateau, le vendeur jugeant qu’il était encore propriétaire et n’a pas voulu céder la barre. Plus tard on a compris pourquoi.  

 

Le compromis d’achat

Nous donnons notre accord pour l’achat du bateau, nous ne l’aurons par avant 4-5 jours, pour le vider, il n’y a presque rien à bord mais surtout, surtout, recevoir le transfert bancaire. Nous devrions en prendre possession le  lundi 26 juin après-midi pour la remise des clés, la régularisation du dossier avec le broker et après s’être assuré de l’arrivée du virement sur son compte bancaire.

Le lendemain Patrick accompagne le propriétaire pour le  convoyage de  Koutok vers Frontignan. Seul à la barre en ayant la consigne de ne pas dépasser 1500 tours. “Mettre plus de tours ne sert à rien, on consomme plus, pour un écart minime à l’arrivée” se justifie le propriétaire. Maintenant je sais pourquoi.  Nous devons donner nos coordonnées à la capitainerie pour la continuité de la place de port ainsi que la  référence de notre assurance bateau.   

Pour patienter avant la conclusion de l’achat, ne voulant pas faire un aller-retour sur la Vendée pour patienter 4 jours, nous avons été invité pour le week-end, par nos amis Christiane et André chez eux à Aix en Provence. 

C’est la fête de la Musique et nous allons profiter d’une sympathique sur le port de La Grande-Motte.

Dans le prochain article nous vous raconterons comment nous avons pris Patandre en main.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *