• Ancien groupe à bord
  • Groupe électrogène
  • Promenade_Eddy_Ilet-Baude
  • Ponton au-dessus des rochers
  • Devant chez Equinox
  • Eddy prêt à aller se promener
  • Patandre devant Equinox travaux finis

Relooking de Patandre

Nous quittons le ponton de Carenantilles direction notre mouillage de l’ilet Baude. Arrivés vers son emplacement, nous cherchons la petite bouée jaune avec « Patandre » dessus mais nous ne la trouvons pas. A la hauteur de Marco Polo on passe devant un voilier « Beguine », ah il n’est pas parti ! Nous lui avions donné l’autorisation de se mettre sur notre bouée pendant leur séjour en Métropole. Pas de problème nous allons poser notre ancre, nous ne restons que 5 jours.

Marco_Polo_Ilet-Baude
Marco_Polo_Ilet-Baude
Promenade_Eddy_Ilet-Baude
Promenade_Eddy_Ilet-Baude

 

Ancre posée, nous retrouvons notre coin bien tranquille, un peu loin du Marin, certes, mais tellement tranquille. Pendant que nous prenons notre repas notre voisin vient nous proposer de nous laisser notre mouillage, « non ce n’est pas la peine, nous allons lundi à la nouvelle marina pour des travaux, restez-là ».

Eddy est tout content, il retrouve sa promenade en liberté dans son petit ilot. Patrick l’attend dans l’annexe en lisant, la vie est belle.

Samedi Patrick plonge pour voir comment se comporte l’ancre et la chaine, celle-ci s’est entourée autour d’un bidon de marquage, l’ancre est accrochée dans un herbier.

Dimanche matin, le vent s’est bien levé durant la nuit, il pleut, il vente, Patrick va chercher le pain en passant devant Equinox, il aperçoit que le catamaran n’est plus là, les travaux ont été finis samedi soir, la place est libre pour venir demain matin.

Dès son retour il ne peut que constater que l’on dérape, on glisse tout doucement vers Béguine derrière nous. Patrick lui signale que l’on va changer de place, il nous re-propose notre mouillage, non on va aller planter l’ancre plus près de la mangrove.

Ancre bien accrochée, la chaine se déroule toute seule sur 20m, 50m de chaine larguée. 20mn plus tard nous avons à nouveau dérapé. Nous prenons la décision d’aller nous mettre devant chez Equinox, nous serons prêts pour demain.

Eve et Francis viennent nous aider à amarrer, on ne peut s’approcher près du ponton à cause des rochers, pas très facile non plus de sauter sur le quai et puis il faut aussi d’accrocher à la bouée.

 

Enfin nous sommes là avec une journée d’avance.

Avec Kashmir nous faisons le récapitulatif de tous les travaux à faire pendant la semaine.

Un bastingage sur les 2 coques, fixation de 2 mains-courantes sur le roof au pied du mât, fixation du BBQ sur le balcon arrière, renforcement du mât de charge, une plaque de protection sous le compresseur de plongée, pièce pour pouvoir placer la passerelle sur la jupe à bâbord.

C’est la ruche sur Patandre, un ouvrier pour chaque tache.

Pourquoi tous ces travaux ?

Le bastingage : le cockpit du Lagoon 420 est très haut, il n’est pas dans le prolongement du roof comme les autres catamarans, par conséquent lorsque l’on se déplace pour les manœuvres nous n’avons rien pour nous tenir. Lorsque nous avons fait poser le support pour les bouteilles de plongée nous avons dû mettre un bastingage à l’arrière et nous apprécions  ce confort pour nous déplacer. Mais aussi par mesure de sécurité, les enfants auront un moyen de se tenir lors des déplacements. Catamarans ou voiliers qui ont un bastingage nous l’on vivement conseillé, mais nous avons pu constater que les bateaux de taille supérieure en était équipé alors pourquoi pas Patandre.

Main courante sur le roof : il y a bien 2 mains courantes de chaque coté du roof, mais pas sur le devant,  la ligne de vie pour s’attacher est sur le pont, pas facile par mauvais temps.

Renforcement du mât de charge : Celui qui a été posé est un peu léger pour lever le moteur de 15CV de l’annexe.

Fixation du BBQ : le BBQ a été vendu sans fixation et impossible de trouver les pièces  dans les différents Ships du Marin.

Fixation de la passerelle à bâbord : la passerelle doit être installée à Tribord, mais  il y a sur les marches l’échelle de bain, qui gêne la stabilité, donc on pourra maintenant poser la passerelle à bâbord, rien ne la gênera.

 

Nous avons réussi à nous défaire de notre Groupe électrogène ONAN de 17Kva, il prend la place d’un grand coffre dans le cockpit. Avec les panneaux solaires nous n’avons plus l’utilité d’un groupe aussi puissant, mais surtout nous allègerons Patandre. Nous avons acheté un groupe de 3000 W, nécessaire pour le compresseur de plongée, donc il ne servira que ponctuellement.

 

 

Patandre  change d’ancre, la Delta 25kgs est remplacée par une Spade 35kgs, sous la surveillance d’Eddy, la Delta est rangée dans un coffre avant comme ancre secondaire. Nous devrions maintenant ne plus déraper.

 

Samedi matin nous quittons la marina pour se positionner dans la darse, un camion avec grue va retirer le compresseur. Opération délicate et minutieuse qui se fera relativement rapide.

Nous n’allons pas nous mettre à notre mouillage mais à celui devant le carénage. Patandre sera plus facile d’accès pour Equinox qui doit terminer quelques finitions mais aussi pour Diginav qui doit maintenant intervenir sur l’AIS.

La Spade accroche le fond sans problème, nous sommes super contents de notre achat.

Merci à la Société Equinox, Kashmir et à toutes son équipe qui sont intervenus sur Patandre.

 

  1. Olivier

    Tout génial ! Un patandre tout neuf!!! On vous attend!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *