• Yole martiniquaise
  • Coucher de soleil sur le Diamant
  • Eddy retour de promenade
  • Cumberland
  • Cumberland
  • Cumberland
  • Cumberland
  • Cumberland
  • Tobagos Cays
  • Tobagos Cays
  • Tobagos Cays
  • Tobagos Cays
  • Tobagos Cays
  • Tobagos Cays
  • Tobagos Cays
  • Tobagos Cays
  • Tobagos Cays
  • Tobagos Cays
  • Palm Island
  • Palm Island
  • Carriacou
  • Une barque de pêcheurs
  • Sandy Island
  • Sandy Island vu de la mer des Caraibes
  • Hillsborough vue de la mer des Caraibes
  • BBQ
  • Eddy contemple le lagon
  • Iguane
  • Promenade d'Eddy
  • Wallilabou Bay

Retour en Martinique

Patandre est de retour au Marin.

La période cyclonique 2019 est officiellement terminée depuis le 30 Novembre, mais Patandre est revenu en Martinique le 1er Novembre, soit un mois avant la date. Pourquoi si tôt, malgré la balise de localisation imposée par notre assurance ? La famille s’est agrandie d’un petit Corentin, né le 31 Octobre, aussi je dois prendre l’avion au départ de Fort-de-France le 23 novembre pour rencontrer mon petit-fils. Pendant ce temps, Patrick restera à bord, à la marina avec Eddy.

 

Depuis le milieu de semaine, nous avons de la houle en marée montante, même en cata le mouillage n’est pas plaisant. Le marnage n’est pas très important, seulement 40cm, mais c’est suffisant pour que la plage ne soit plus accessible à certains endroits, par conséquence pas de  promenade pour Eddy sur la plage, le débarquement au ponton de la nouvelle marina nous bouscule également, mais surtout je ne peux avancer dans les travaux de confection d’une protection d’annexe.

 

Avant de partir Patrick a nettoyé la chaine de mouillage, il a mit une bonne demi-heure de brossage intensif pour tout enlever. Un mois seulement sans naviguer, les huitres et les algues ont bien prospéré.

Clearance faite la veille, nous quittons Tyrell Bay le 29 Octobre en direction des Tobagos Cays, L’année dernière nous sommes restés un certain temps dans cet endroit paradisiaque.. 

En allant au nord de Carriacou nous passons devant Sandy Island où nous avions aussi mouillé l’an passé.

Nous passons tout près de Clifton avec son ilot, 

En face Palm Island, puis Petit Saint-Vincent,  2 iles privées de résidence hotelière pour miliardiaires.

Palm Island video Youtube
Video Palm island

Nous arrivons  à 12h30, après 3 heures de navigation pour parcourir les 15 miles, pas beaucoup de voiliers au mouillage, nous trouvons que ca bouge ici aussi, nous prenons une bouée près de la plage, nous pouvons nous rendre compte du marnage.

Les Tobagos Cays sont constitués de 5 ilots inhabités, les plus importants Petit-Rameau et Petit-Bateau, Baradal, Jamesby et Petit-Tabac qui se situe en dehors de la ceinture de corail. Cet ilot a servi de cadre lors du tournage de Pirates des Caraibes 1. C’est un endroit très prisé par les bateaux de voyage et par les charters.

Video Les Tobagos Cays
Video Les Tobagos Cays

Sur Petit-Rameau est organisé le soir un BBQ, langoustes et lambis sont au menu. C’est incontournable, on se doit d’aller manger sur la plage. Les charters débarquent par dizaine, ils arrivent avec les glacières de frais, décorent la table, l’ambiance est bonne, à coté de nous des américains, immanquables avec les vêtements taillés dans le drapeau américain. Je ne vois pas les français habillés en bleu-blanc-rouge. La langouste est copieuse et gouteuse, Patrick les queues et moi la carcasse, j’arrive avec pince et pique je suis équipée,  j’adore  décortiquer et manger la tête et les pattes, mais sur celles-ci je cale, je me fais aider par Eddy. Les charters qui sont mouillés dans la passe, occupent finalement toutes les tables, l’ambiance est sympathique, cosmopolite.

Mardi 30 octobre à 6h 25  nous décidons de partir pour Cumberland, toute la nuit nous avons bougé, nous ne resterons pas une journée de plus comme nous avions prévu. Nous avons 40 miles à parcourir, nous partons après la promenade d’Eddy.

A 7heures, le soleil se lève sur les Tobagos, nous quittons notre mouillage pour Cumberland.  A la sortie de la passe des Tobagos nous longeons l’ile de Mayreau, mais il faut être attentif, des cayes sont à fleur d’eau.  Devant nous, le panorama d’une partie des iles des Grenadines,

Video un 360° sur les iles autour des Tobagos
360° sur les iles autour des Tobagos

Avant d’arriver sur Cumberland nous nous rapprochons de la cote, l’orage tape fort et autant éviter d’être un paratonnerre seul en mer, d’ailleurs nous ne sommes pas les seuls à faire cette manoeuvre. Wallilabou, nous passons près un célèbre rocher, décor du film “Pirates des Caraibes 1”,

Rocher de Wallilabou scène des pendus
Rocher de Wallilabou

Nous envoyons un SMS à Ivo Allen via FB, pour nous aider à l’amarrage mais c’est Athneal qui viendra, l’an passé il nous avait aidé à nous amarrer, nous l’avions invité à fêter la victoire de la France en Coupe du Monde de football

A 15 h 15 amarrage en Y, nous partons promener Eddy, la rivière est en crue, nous ne pouvons accoster sur ce coté de plage comme les fois précédentes, il faut aller de l’autre coté de la baie et se mettre sur ce qu’il reste du ponton. Plusieurs charters sont au mouillage, Cumberland est une étape pour eux. L’eau est boueuse en surface mais bien claire sous le sillage de notre annexe. Nous laissons plusieurs sacs à Ivo, de vêtements et d’outillage, mais aussi des graines pour légumes, charge à lui de faire une répartition à bon escient.

Il a beaucoup plu, les accès sont boueux, pas très agréable de se promener.

Déçus, nous ne restons pas à Cumberland, nous partons demain matin à 7h direction Rodney Bay au Nord de l’ile de Sainte-Lucie.

A 11h30 nous avons parcourus les 55 miles, les orages que nous voyons sur la Martinique se déplacent en mer, nous décidons de faire la traversée du canal et de mouiller à  la pointe Dunkerque avant la tombée de la nuit, 73 Miles suffisent pour la journée. A 17h30 nous mouillons l’ancre en laissant suffisamment de marge de sécurité aux 2 bateaux déjà présents.

Un magnifique coucher de soleil pour notre retour.

 

Coucher de soleil sur le Diamant
Coucher de soleil sur le Diamant

Nous irons demain matin au Marin

Si vous voulez voir plus en détails ces lieux paradisiaques où nous sommes longuement attardés l’année dernière, venez consulter cette page :

https://lespatandre.fr/category/saint-vincent-les-grenadines/

obago Cays et Horseshoe Reef
Tobago Cays et Horseshoe Reef

Vendredi 1er novembre nous arrivons au Marin, un trimaran s’est installé près de notre mouillage, par sécurité nous ne pouvons nous y mettre. Nous avançons  près de la mangrove, en passant près du trimaran nous nous faisons insulter par le skipper, Marc et Monique de Marco Polo qui sont sortis, en prennent pour eux aussi :  « vous n’êtes pas en Région Parisienne, vous ne pouvez pas aller plus loin, çà fait 25ans que je viens ici ….etc etc etc», enfin il vocifère sur nous, nous le laissons faire et continuons notre mouillage près de Marco Polo sans le déranger et en l’ignorant, quel accueil charmant.

Eddy est tout heureux, il retrouve son ilet Baude, promenade tout seul, en liberté, Patrick lit en l’attendant, il revient quand il veut, pas belle la vie d’un chien.

Eddy retour de promenade
Eddy retour de promenade

Marc et Monique viennent boire le café à bord, quel plaisir de les retrouver, nous nous étions quitté en décembre 2018 à Woburn (Grenade je dois faire toujours faire l’article …). Le temps passe il est 12h30, un repas est vite préparé nous continuons de discuter l’après-midi, que le temps passe vite entre amis.Nous avons la visite de notre grincheux qui vient près de Patandre nous insulter, nous menaçant de nous dénoncer aux autorités maritimes, on lui demande gentiment de nous laisser tranquilles, les menaces n’auront aucun effet sur ce sympathique après-midi.

Samedi 2 novembre, formalités d’entrée en Martinique, nous voulons signaler notre retour en Martinique aux sociétés qui doivent intervenir pour faire quelques travaux sur Patandre quand il sera au ponton pendant mon séjour en Métropole.  Voilà une matinée bien remplie et vite passée, nous retournons à bord sans avoir fait de courses. Certains équipages lorsqu’ils reviennent dans les iles françaises ont un manque de produits bien de chez nous, ce n’est pas notre cas, si j’ai une envie d’ananas …. Nous irons demain, nous ne sommes pas à une journée près.

Après avoir essayé maintes fois de lever son ancre, notre voisin grincheux quittera finalement  notre coin que le lendemain, nous n’irons pas sur notre mouillage ne sachant pas ce qu’il a pu faire sous l’eau, Patrick doit plonger pour vérifier avant de nous déplacer.

Simply, une enseigne Auchan se trouve à la nouvelle marina, nous en profitons pour aller voir Jacotte de Temoana, ils ont décidé de se séparer de leur voilier. Notre dernière rencontre date de février à Marie-Galante. Midi, vite nous la laissons pour aller faire nos courses avant la fermeture, nous croisons Francis, mais pas le temps de s’attarder. N’ayant pas de courses à mettre au frais, nous mangeons à Kokoarum, cela faisait longtemps, on reprend nos habitudes.

Yole martiniquaise
Yole martiniquaise

Notre début de semaine sera interrompue  par Olivier et Chloé, leur annexe a rendu l’âme, elle doit être remplacée rapidement, saison de plongée qui commence, oblige. Jeudi nous allons en assurer la livraison aux Anses d’Arlet.