Sardinha Cup

Classé dans : Blog | 0
IMG_9129-1
IMG_7884
IMG_7622
IMG_4905-1
IMG_4257
IMG_3440
IMG_2064
IMG_1503
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

Nous sommes rentrés en Métropole et en nous promenant au Port de la Vie de Saint-Gilles –Croix de Vie ou SGXV nous découvrons une activité anormale. Au ponton visiteurs, il y a du monde, des monocoques de course, c’est la préparation d’une nouvelle course au Large, dont c’est la 1ère édition, « la Sardinha Cup ».

La Sardinha cup, drôle de nom ?  C’est la référence aux bancs de sardines qui remontent des eaux chaudes du Portugal vers la Vendée. La course devrait se faire en 2 étapes dont la première serait SGXV pour une arrivée au Portugal à Figueira da Foz. L’étape 2 serait le trajet retour de Figueira da Foz à SGXV.

Mais pour cette toute nouvelle édition, les skippers ont demandé de ne pas aller trop loin, car les premiers exemplaires du Figaro 3 ont été livrés en janvier 2019 et ils ont eu très peu de temps de préparation et d’entrainement avant les championnats de France Elite. C’est une course qui sera basée autour de Saint Gilles Croix de Vie avec des extensions sur l’embouchure de la Loire et de la Gironde.

Cette course en double, à l’initiative de la « Team Vendée Formation du Pays de Saint Gilles », va se disputer sur des Figaro3 de chez Béneteau, de nouvelle génération ces monotypes sont dotés de foils de série.

Coté technique

Ce bateaux conçu par le cabinet d’architecte Van Peteghem Lauriot-Prevost connu sous le sigle VPLP et des meilleurs experts du groupe Béneteau est appelé à être le bateau référence de la course du Figaro.

Ce bateau est produit dans les murs de l’ancien site de Jeanneau Techniques Avancées situé sous le pont de Cheviré à Nantes, site arrêté dans le courant des années 2000 et repris par Béneteau. 

La production des premiers Figaro a commencé en janvier 2017 et d’autres projets devraient suivre sur ce site.

Il a toujours l’étiquette « course » par le biais du Groupe Bénéteau Racing Division.

Pour les puristes ces foils sont tournés vers l’intérieur. Ils génèrent de l’antidérive et améliorent le moment de redressement du bateau sans en augmenter le déplacement. 

Coté voile, des spis asymétriques contrairement au Figaro II qui n’en comportait qu’un seul.

  • Longueur HT           :  10,85m
  • Longueur de coque :  9,75m
  • Largeur de coque    : 3,40m
  • Déplacement           : 2900Kg
  •  Certification             :  A

     Coût de la petite merveille à partir de 210.000€.

La course 

La course est en pleine préparation sur le ponton de Port la Vie, le 1er départ doit avoir lieu le 29 Mars.

Elle est répartie en plusieurs étapes mais voir plutôt le dossier de course et de parcours sur : www.sardinhacup.com/

Résultats le 13 avril.

Elle va servir au classement du championnat de France Elite de Course au Large. 

Equipages.

A ce jour 34 équipages sur la ligne de départ.

Beaucoup de beaux noms de la course au large (Samantha Davies, Loic Peyron, Mike Golding, Yann Helies, Morgan la Gravière pour ne citer qu’eux) et des jeunes en devenir y compris des fils de  ou de la famille de (Gahinet, Tabarly). Et tous les autres bizuths. Benjamin Dutreux le régional de l’étape, que nous connaissons, est dans sa cours de récré, il nous fait la formation météo de course, nous le soutenons évidemment.

Ils ont tous une chance de remporter cette première « sardinha cup » : bateau identique sans référence connue, préparation courte demandant de la réactivité,  condition similaire au choix de route près et exploitation des éléments.

L’organisation a été confiée au club de voile de SGXV,  le CVGV et à Team Vendée Formation avec le soutien précieux du Pays de Saint-Gilles, de Port La Vie ainsi que  de la Fondation Béneteau.

Cette course outre la préparation des équipages a également pour but de faire connaître les différents métiers de la voile sportive et de la mer en général, 29 métiers ont été référencés. 

Des stagiaires vont être embarqués, à différents postes, pour leur permettre de découvrir, de connaître et pourquoi pas de s’orienter vers les métiers de la mer.

Bénéteau un grand nom dans le monde nautique, N°1 mondial de la navigation de plaisance. La famille Bénéteau est originaire de SGXV, Benjamin Bénéteau crée en 1910 le premier sardinier à moteur, son fils André Bénéteau reprend l’activité de son père. En 1945 au lendemain de la guerre il faut reconstruire la flotte de pêche. Ses enfants le rejoignent et donnent un nouvel essor à la société.  Le siège social a été déplacé de St Hilaire de Riez à SGXV et maintenant il se trouve à Givrand. Différentes usines, ateliers sont implantés dans tout le département de la Vendée mais aussi dans des départements limitrophes.

Espèrons que cette course permettra de développer certaines activités, l’avenir nous le dira.

Pour l’instant laissons les skippers se préparer, se concentrer et recueillir les dernières données météo.