Cap sur la Dominique

Classé dans : Blog, Dominique | 0
Le Club Med Sainte Anne
Le Diamant
Le Prêcheur
Les falaises du Carbet
Club Med Sainte Anne
St Pierre et la Cathédrale emballée
Roseau
Le Prêcheur
Prince Rupert Bay
Prince Rupert Bay
Portsmouth
Purple Turtle Portsmouth
Le Club Med Sainte Anne_0740
Le Diamant_8834
Le long de la coteLe Prêcheur-_0954
Le long de la cote_Les falaises du Carbet-0780
Le long de la cote_0Club Med Sainte Anne-661
Le long de la cote_0812
Le long de la cote-Roseau _0963
Le long de la cote-Le Prêcheur_0858
Prince Rupert Bay_0986
Prince Rupert Bay_0978
Le long de la cote_0970
Purple Turtle Portsmouth_0980
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

Cap vers la Dominique

Clearance de sortie de Martinique faite après 24 mois ici, test PCR réalisé ce matin,  juste avant de partir, nous devons avoir les  résultats en fin de journée,  nous quittons Le Marin, cap au nord direction la Dominique.

Après quelques mois cela fait du bien de mettre les voiles. Si nous n’avons pas bougé de Martinique, c’est que nous avons jugé que les mesures imposées dans les iles voisines étaient trop contraignantes avec un chien. Je ne me voyais pas rester 14 jours sans descendre Eddy à terre. Rester au Marin, tel a été notre choix, pendant tout ce temps, nous avons pu profiter de cette ile, prendre notre temps et profiter de ce temps malgré les  4 confinements.

A peine parti, à hauteur de Sainte Luce, on croise la grosse vedette des Douanes puis on les voit  mettre l’annexe à l’eau ils approchent de nous et nous font signe de ralentir, 3 personnes montent à bord. L’accostage est rock-en-roll, chapeau, digne d’un stage commando. Vérification des papiers, présentation de tous les documents, identité, bateau, mais surtout ils s’attardent sur les  prorogations accordées par les Douanes puisque nous avons dépassé le délai de 18 mois de séjour en territoire ultramarin pour la dispense de l’octroi de mer.

Après une visite de Patandre, tout va bien nous pouvons continuer notre navigation. Finalement nous n’avons pas été retardé, le contrôle a quand même duré 45mn. Nous sommes au pied du Diamant. Eddy a repris sa place à la barre, nous appréhendons cette navigation pour lui après tous les problèmes de santé qu’il a eu  ces dernières semaines. Mais nous devons quitter la Martinique avant le 31 décembre, la dérogation n’ayant pas été prorogée.

La côte défile, pas trop de mal de mer après cette reprise, nous arrivons à l’anse Turin juste avant Saint-Pierre il est 16H15. Un petit tour à terre, mais « beacher » n’est pas idéal à cet endroit, nous ne le ferons pas demain matin puisque nous allons partir de bonne heure. Nous recevons le résultat des tests PCR effectués ce matin avant de partir, tout est OK pour rentrer en Dominique demain.

Nous levons l’ancre à 9h10, en passant devant Saint Pierre nous apercevons la Cathédrale empaquetée pendant la période de réfection. La Pelée est toujours dans les nuages. Après le rocher de la Perle à l’Anse Céron, 2 dauphins nous escortent, quel plaisir de les apercevoir, hélas je n’ai pas d’appareil photos sous la main. La traversée du canal est agitée comme d’habitude avec un vent soutenu à 25 nds et des rafales à 35 nds. Quelques problèmes avec le moteur tribord, en communication avec Mécanique Plaisance il nous est difficile de voir les codes d’alarme en mer agitée, mais nous continuons notre route.

Roseau, la capitale de la Dominique, deux paquebots de croisière sont à quai, l’activité touristique à repris ici. Nous ne nous arrêtons pas, nous continuons pour aller à Portsmouth au Nord de l’ile.

Roseau - Dominique

A hauteur de Batali Beach  les  dauphins nous accompagnent, j’étais à l’avant du bateau avec Eddy et pas l’appareil photo avec moi, dommage. La navigation est très agréable. Nous arrivons vers 15h, ici aussi deux paquebots de croisière sont à  l’ancre, mais eux, plus petits mais impressionnants de les voir au milieu de la baie.

La vedette des Cost-Guard fonce sur nous, nous devons nous ancrer devant les bâtiments rouges au nord de la baie, considérée comme zone de quarantaine. Nous avons interdiction de descendre à terre tant que les formalités ne sont pas faites, nous avons rendez-vous demain matin à 9h30 avec notre agent.

Un peu d’agitation dans la baie, les navettes des bateaux ramènent les derniers passagers partis faire une découverte de l’ile. A 17h un premier navire lève l’ancre suivit par le second dans la demi-heure, mais un part vers le nord et l’autre vers le sud. Ils ne s’arrêteront ni en Guadeloupe ni en Martinique, les iles françaises étant fermées aux croisiéristes.

Lorsque nous nous sommes arrêtés en 2018 pour une nuit, il y avait une cinquantaine de bateaux, plus les locaux qui venaient nous proposer leurs services et produits, aujourd’hui nous sommes 4 bateaux habités,!!l

Le lendemain à 9h15 nos amis Liliane et Patrick passent nous chercher nous allons ensemble faire les formalités, nous prenons chacun nos annexes nous ne devons pas avoir de contacts. 😉  😉 

Nous présentons notre résultat de test PCR, normalement nous devons en faire un autre aujourd’hui. Nous remettons à notre agent l’imprimé rempli, ainsi que tous nos documents. Comme nous signalons que nous avons un chien, un vétérinaire est appelé, nous faisons un aller-retour jusqu’à Patandre pour chercher Eddy. Finalement Eddy obtiendra son papier d’entrée avant nous. Sur le document rempli par le vétérinaire du Marin il aurait été souhaitable que la vaccination de la rage soit indiquée, on le saura pour la prochaine fois.

On voit arriver une infirmière, les prélèvements pour les tests vont pouvoir commencer nous sommes 6 à passer. L’infirmière est moins douce que celle du Marin, j’ai l’impression que le « goupillon » est plus gros que celui que nous avons eu précédemment aussi bien au Marin qu’en Vendée. Nous devons attendre 15mn pour avoir les  résultats. Eddy voudrait bien aller se promener dans le jardin, mais nous n’avons pas le droit de franchir les grilles, un peu comme Eddy tout à l’heure qui devait rester sur le ponton jusqu’à sa visite avec le vétérinaire.

Les résultats sont tous négatifs, comme nous avons le pass- sanitaire nous n’avons pas de quarantaine, libre à nous d’aller se balader tout de suite, nous pouvons franchir les grilles, Eddy est tout content.

Il est midi, nous allons manger au restaurant de la plage, au « Purple Turtle » au menu : crevettes ou poulet avec des bananes en frites. Les locaux rencontrés sont très sympathiques, très cordiaux et de plus ils parlent français.

Purple Turtle Portsmouth

C

Notre vue pour les  prochains jours.  Combien de temps allons nous rester avec ce paysage quotidien ??? 

Précédent
Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.