Portsmouth

Classé dans : Blog, Carnet de voyage, Dominique | 0
Park Cabrits Fort Shirley et débarcadère
Park Cabrits
Barques Pays
Lieu Lagoon à Portsmouth
Lieu Lagoon à Portsmouth
Portsmouth
Vue sur la baie Restaurant de Portsmouth_
Restaurant de Portsmouth_vue sur la baie
Portsmouth
Portsmouth
Portsmouth
Marché de Portsmout
Lieu Lagoon à Portsmouth
Portsmouth
Portsmouth
Park Cabrits_9379
Park Cabrits_9380
Park Cabrits_0984
Pays_2798
Lieu Lagoon à Portsmouth_0981
Lieu Lagoon à Portsmouth_8843
Portsmouth_1143
Restaurant de Portsmouth_2105
Restaurant de Portsmouth_vue sur la baie2106
Portsmouth_2102
Police Portsmouth_2259
Portsmouth_1141
Portsmouth_1126
Marché de Portsmouth_2116
Lieu Lagoon à Portsmouth_1012
Portsmouth_1144
Portsmouth
Portsmouth_2739
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow

Portsmouth

Deuxième ville de la Dominique avec une population de 3.000 habitants sur les 72.000 âmes de l’ile. Portsmouth, située au Nord de l’ile dans la baie du Prince Rupert (du nom de Prince Rupert, Prince du Rhin apparenté à la Cour d’Angleterre, devenu pirate, le prince des Caraibes).

Un des rares mouillages de Dominique, il est bien protégé par le Nord, par la péninsule du « Cabrits National Park ». Le nom de « cabrit  ou chèvre» lui vient de l’époque des navigateurs qui laissaient des cabrits lors de leur escale et les retrouvaient à leur retour. A son sommet le Fort Shirley, une garnison anglaise construite entre 1770 et 1815. Il y a un parcours santé, nous ne l’avons pas testé, à faire une prochaine fois. Sur la péninsule, un ponton pour accueillir les bateaux de croisière, mais aussi pour faire les formalités d’entrée.

Les formalités d’entrée par la mer, le mouillage

La zone de quarantaine se situe devant ce ponton, des bouées sont à dispositions elles sont gérées par l’Association PAYS (Portsmouth – Association – Yacht – Service). Portsmouth est le lieu d’entrée des plaisanciers, à ce jour il est interdit de changer de lieu de mouillage lors de son séjour.

Les formalités d’entrée ont été modifiées en décembre 2021. Il convient de passer par un agent, plusieurs organisateurs peuvent gérer votre arrivée. En ce qui nous concerne, nous avons contacté Cobra Tours par mail, nikel@cobradominica.com,  toutes les formalités ont été effectuées : clearance, test PCR et vétérinaire, à un seul endroit. Avec un pass vaccinal complet et un PCR négatif de moins de 72h, celui négatif à votre arrivée vous êtes libre tout de suite. Eddy était pressé d’aller faire un tour dans le parc.

Vous avez également Eddison Tours, eddisonlaville@hotmail.com mais aussi Sea Bird Tours à contacter par mail à seabird123@hotmail.com.  Si vous devez téléphoner faites le par WhatsApp. Ces 2 contacts se trouvent sur la plage au ponton en bois devant « Madiba », les formalités sont faites sur place. Lors de notre séjour nous avons pu apprécier leur disponibilité, leur gentillesse et bonne humeur, toujours prêts à rendre service.

Depuis fin janvier l’organisation des BBQ sur la plage le dimanche a repris. Les yachts sont conviés et c’est très sympathique cette rencontre avec les équipages de différentes nationalités. Les animations musicales qui ont lieu sur la plage n’ont pas encore repris pour éviter le regroupement plus ou moins importants de personnes et éviter toutes contaminations.

Les barques identifiées « PAYS » pourront vous rendre de menus services, aide à la prise de bouées, avitaillement au marché, laverie, découvrir l’Indian River et autres excursions, nous avons pu apprécier leur réactivité.

Nous avons constaté que les Dominicains étaient très respectueux des consignes données par les autorités.

Quelques photos de ce mouillage « Lagoon » fort agréable. Des vues que nous avons sous nos yeux et qui changent en fonction de la météo.

La ville

Très touchée par les différents cyclones, les maisons sont reconstruites en dur avec les  normes cycloniques et sismiques. Le Gouvernement participe activement au financement. Il a comme objectif d’attribuer 6.000 logements. Suivant le choix chacun  peux prétendre à un appartement,  à  maison avec terrain ou a la reconstruction  de la maison sur le terrain.

Généralement les maisons sont construites sur 2 niveaux, le niveau du RDC peut servir à une location.

Le marché

Portsmouth est animée surtout les jours de marché, vendredi et samedi. De nombreux marchands installent leur stand dans la rue principale, producteurs et revendeurs se côtoient, les  producteurs    ont la marchandise à même le coffre de la voiture ou sur un petit étalage, les revendeurs sont plus achalandés et les prix sont plus élevés. A titre de comparaison 12 œufs frais, une semaine le prix affiché est de  6$ec (2€), ou 7,5$ec (2,50€), chez un revendeur 12$ec soit 4€.

Le boucher est présent le samedi, mais pas d’étalage, seulement un  camion frigorifique, il faut faire son choix  dans le morceau que l’on veut et la coupe se fait à l’extérieur. Il est sévèrement gardé…

Tous les jours, le marché aux poissons est ouvert, l’arrivage est  stocké dans des glacières, nous avons acheté du poisson-lion 1kg pour 5€. A l’extérieur un pêcheur vendait sur le trottoir un thon, je lui demande 2 tranches, l’habitude des tranches en France.  Avec une machette il coupe un morceau de 5/6 cm d’épaisseur, poids 3,5kg la tranche, je suis repartie avec 7kgs de thon pour moins de 50€ soit 7€/kg. Mon congélateur s’est un peu rempli. Il faut avoir la chance d’être là au bon moment.

Le plus souvent les légumes comme dans toutes les iles du sud, sont vendus en sachet plastique de différentes dimensions mais le plus courant est le petit sac avec 5/6 tomates, les limes, les pamplemousses de taille moyenne, le sachet est à 5$ec soit 1,60€. Les fruits, les légumes ont du goût, nous faisons une cure d’avocats chacun pèse en moyenne 500 grs et bien sur 5$ pièce.

L’ile de Grenade est connue comme l’ile aux épices, je savais pas que la Dominique était aussi une ile à épices. J’ai découvert l’anis étoilé, les grains de ricin, quand le grain est à maturité il éclate sa coque. J’ai ramené des coques entières et à l’intérieur on les entendait exploser les grains étaient expulsés à 3/4 m. Quand on perce un grain,  il y a quelques gouttes d’huile qui s’écoulent.

Le dimanche de notre arrivée, en promenant Eddy en fin de journée sur le bord de la route, un rasta faisait griller quelque chose sur un feu d’herbes. Il me propose de goûter, je trouve un fruit avec des graines ressemblant à des pignons de pin, grillées elles étaient délicieuses. Dommage je n’avais pas pris mon porte-monnaie et je n’ai pas pu en acheter, je ne l’ai jamais revu. J’ai longtemps cherché, demandé ce que c’était, mais maintenant je sais, de l’anis étoilé. Celui que l’on achète en France n’a plus les graines, peu d’odeur, apparemment l’anis est étoilé pour être conservé. 

Depuis que je suis dans les Caraïbes je ne prends plus que du thé en vrac, moins de déchets à gérer, vous me direz ce n’est pas grand-chose, mais 2 voire 3 sachets/jour,  à la fin du mois j’approche la centaine. Dans les iles, non françaises, pas d’usine de traitement des déchets, en Dominique par exemple les déchets partent à Trinidad. A Mayreau (les Grenadines), j’ai pu voir un dépotoir à ciel ouvert  un coup de vent et tout part à la mer. J’en reviens à mon thé, j’achète du thé noir, nature et je le parfume avec les épices de mon choix : une noix de muscade cassée, des bâtons de cannelle, de l’anis étoilé, de l’écorce de citron et de pamplemousse, citronnelle etc… Que des produits locaux.

Police et distributeurs de billets

A proximité du marché, la police, nous avons dû y aller pour faire une copie du permis de conduire nécessaire si l’on loue une voiture, coût 30$ec, il est valable un mois. On ne rentre pas, on passe les papiers par un « guichet » et on attend dehors.

Près du bureau de police, il y a un distributeur bancaire nous en profitons pour faire un retrait. La dernière fois nous sommes allés en annexe au débarcadère de l’Indian River, où se trouve des établissements bancaires dont, 2 distributeurs. Malheureusement celui près de la police ne fonctionne toujours pas, nos 2 cartes sont refusées. En face un établissement avec un vigile, il nous indique d’aller juste un peu plus loin sur le même trottoir. Effectivement il est tout moderne, lui il fonctionne et nous partons avec notre pactole de dollars caribéen.

Église catholique

Il y a plusieurs églises à Portsmouth, de confessions différentes, j’ai voulu visiter l’église catholique, c’était la veille de Noel, j’ai juste passé ma tête, des répétitions avaient lieu. Je n’ai pas assistée à la messe de minuit, bien que nos amis Dominicains, Philippa et Treavor accompagnés de Catherine et Bernard y assistaient, la messe dure … je ne sais pas combien de temps. Elle commence à 21h avec des chants de Noel, des psaumes et dure … Lorsque l’on entend « il est né le divin enfant » il est minuit, la messe peut commencer.  C’est dommage, j’aurai voulu y assister mais c’était trop long et puis en période de Covid, j’avais peur de me faire contaminer.

Treavor nous fait connaitre un petit restaurant, de la rue on ne voit ni restaurant, ni le bord de plage, seulement un jardin où dort un chien, il  faut connaitre. Nous sommes les seuls, « chicken » bien sûr mais aussi « poisson », c’est de l’orphie. Je n’en ai jamais mangé alors découvrons. Le plat est copieux et le prix déroutant moins de 8€.

L’hôpital

Pour revenir en Martinique nous devons avoir un PCR, il est aussi demandé par les Autorités pour faire la clearance de sortie, donc direction l’hôpital, seul lieu habilité à le faire.

Nous arrivons à 9h10, une longue file d’attente pour se faire enregistrer, au moins une cinquantaine de personnes sont déjà là. L’attente est longue, en plein soleil, rien pour s’asseoir, juste une bordure de trottoir. Enfin 10.30h, nous changeons de côté de bâtiment, pas besoin de chercher, on va là où il y a une queue, nous repérons la personne qui était devant nous. Toujours pas d’ombre, ni de chaises, nous patientons encore 1.30h. On voit des personnes passer dans un sens, revenir avec un bracelet rouge et des papiers ? Nous discutons avec nos voisins qui nous expliquent que ces personnes ont été déclarées positives, pour les identifier elles ont un bracelet rouge et une interdiction de sortir pendant 10 jours. En cas de contrôle elles peuvent avoir une amende de 10.000$, c’est dissuasif.  Elles repartent avec le traitement médical pour les 10 jours, le tout gratuitement. Bravo la Dominique pour cette organisation.

C’est mon tour, à peine assise sur un banc, l’infirmière est là avec son  goupillon, durée  moins de 2mn, c’est au tour de Patrick  et on repart vers l’entrée de l’hôpital  pour avoir nos résultats et on patiente, à nouveau cette fois appuyé contre une jardinière. La queue que l’on a depuis notre arrivée est toujours là à chaque attente.

Nous pouvons voir que les  enfants en bas-âge sont aussi avec des masques. 

Un panneau, un drapeau anglais nous indique que cet hôpital a été financé par la Grande-Bretagne.

Il est 13.00h, nous repartons avec notre précieux sésame. Les tests ont lieu 3 fois par semaine, lundi, mercredi, vendredi. Il nous reste à aller faire les formalités de sortie.

Allons découvrir l’autre côté de la Baie, coté Picard.

Lieux à proximité
Portsmouth Côté mer_
Portsmouth - Picard
Batibou beach_
Batibou Beach
Trafalgar Falls
Trafalgar Falls

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.