La route de la Trace

Classé dans : Blog, Martinique | 0
Les Pitons du Carbet
Le Morne Larcher
Office Eaux et Forets - maison Donis
Office Eaux et Forets - maison Donis
Office Eaux et Forets - maison Donis
Fonds Saint Denis L'église
Acces saut du gendarme
Cascade saut du gendarme1
Cascade saut du gendarme1
Le Morne Larcher
Le Morne Larcher
Office Eaux et Forets - maison Donis
Office Eaux et Forets - maison Donis
Office Eaux et Forets - maison Donis
Office Eaux et Forets - maison Donis
Office Eaux et Forets - maison Donis
Office Eaux et Forets - maison Donis
Cascade saut du gendarme
Cascade saut du gendarme
Vue sur la Pelée-route de la Trace
Les Pitons du Carbet
Les Pitons du Carbet
IMG_7851
IMG_7851
Le Morne Larcher
Le Morne Larcher
Office Eaux et Forets - maison Donis
Office Eaux et Forets - maison Donis
Office Eaux et Forets - maison Donis
Office Eaux et Forets - maison Donis
Fonds Saint Denis L'église
Fonds Saint Denis L'église
Accès saut du gendarme
Accès saut du gendarme
Cascade saut du gendarme1
Cascade saut du gendarme1
Le Morne Larcher
Le Morne Larcher
Office Eaux et Forets - maison Donis
Office Eaux et Forets - maison Donis
Maison Donis - 010
Maison Donis - 010
Maison Donis - 014
Maison Donis - 014
Cascade saut du gendarme
Cascade saut du gendarme
Vue sur la Pelée-route de la Trace
Vue sur la Pelée-route de la Trace
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow


Au fil de la route de la Trace

Nous avons généralement l’habitude de prendre la route qui longe la côte, soit côté Caraibes ou soit côté Atlantique, bien sur à chaque fois  ‘vue sur mer’. Celle qui me subjugue le plus est l’arrivée sur le Morne Larcher en venant du Marin sur Sainte Luce. Les couleurs changent le paysage en fonction de l’heure, de l’ensoleillement, toujours un nouveau décor pour le plaisir des yeux

Previous
Next

Lors de nos visites dans la région de Balata, les Jardins, l’Eglise du Sacré-Coeur, mais aussi sa Mosquée,  nous avons découvert des paysages complètement différents. Rien à voir avec le Sud de la Martinique, ici c’est  une végétation tropicale, une route de montagne avec en prime une certaine fraicheur, 10° de moins, ce qui n’est pas désagréable.

Cette route la RN3, qui part de Fort-de-France vers le Nord de l’ile jusqu’à Morne Rouge, est longue de 29 kms. Elle  est connue et identifiée comme la « route de la Trace ». Pourquoi  ce nom ? il provient des différents sentiers qui commencent le long de la route et notamment le plus connu est celui de la « Trace des Jésuites ». 

C’est un endroit que nous voulons découvrir aujourd’hui mais nous ne sommes pas partis trop tôt ce matin, nous avons pris Eddy pour que lui aussi il puisse gambader.

Table des Matières

Nous venons de dépasser Balata et cherchons un endroit pour pique-niquer, en Martinique il y a des lieux prévus à cet effet, ils sont très agréables, certains avec un carbet  équipés même d’un barbecue. En règle générale ils sont tous pris le week-end, donc il faut arriver tôt voire même très tôt.

Nous nous arrêtons devant l’Office National des Forêts. Je trouve qu’il effectue un très bon travail,  ici en Martinique, les forêts sont très bien aménagées et entretenues, avec des aires de repos,  des sentiers de randonnée pour différents niveaux de randonneurs, un balisage et des  panneaux explicatifs. 

Previous
Next

La route de la Trace 

Direction Morne Rouge,  c’est la fin de la route de la trace, la RN 3 rejoint la RN 2 qui arrive de Saint Pierre et va vers le Nord-Est direction l’Ajoupa-Bouillon.

Deux accès sont possible, au carrefour de Deux Choux par la D1 ou bien continuer sur la RN3 après Deux Choux, un tunnel, se garer sur un parking, c’est le début du sentier. Regarder la vidéo ci-dessous vous aurez un aperçu du paysage.

La trace des Jésuites

C’est en 1640 que les Jésuites sont arrivés en Martinique et ils s’installent à Saint-Pierre, alors capitale. C’est vers la fin du 17° et début 18°siècle que la  trace des Jésuites est identifiée comme chemin   pour contourner les Pitons du Carbet, « Piton Boucher » et « Piton de l’Alma ».  Ils culminent à plus de 1700 m.

Eddy est tout heureux, il sent les nouvelles odeurs de cette atmosphère tropicale, une forêt impénétrable s’ouvre sous nos yeux. Il a plu et nous n’avons pas pensé à prendre les chaussures adaptées pour  un sol assez glissant. Nous ne prendrons pas le pont de corde, ni ne franchirons  la rivière du Lorrain, nous faisons demi-tour, tant pis nous reviendrons.

Previous
Next

Nous revenons vers Deux Choux pour prendre la direction de Fonds Saint Denis avec la célèbre cascade dite « saut du Gendarme ». La légende dit « que les gendarmes s’arrêtaient à cet endroit »…. Je vous laisse à votre imagination. 

La cascade du Gendarme

L’origine du nom viendrait que c’était un endroit privilégié par les gendarmes, ils y faisaient une halte pour faire boire les chevaux avant de continuer leur route. Une autre légende, un gendarme y aurait une chute …   Mais après l’éruption de la Pelée, les gendarmes se dissimulaient à cet endroit pour arrêter les brigands, venus de la cote Atlantique, piller les ruines de Saint-Pierre. Cette route est plus dissimulée que celle de Morne Rouge.

Un parking facile permet de se garer sans empiéter sur la route, très étroite, mais il est vite plein même en semaine il y a toujours du monde.

L’endroit est facile d’accès, il faut descendre des marches, attention elles sont glissantes, il vient de pleuvoir c’est gadoue, l’atmosphère est très humide on peut le voir à l’abondante végétation autour du nous. Mais l’endroit est fort sympa. La chute d’eau d’une dizaine de mètres n’est pas très importante par rapport autres cascades de Martinique.,

Previous
Next

Une autre vidéo pour vous faire partager ces paysages que l’on n’a pas l’habitude de voir concernant la Martinique.

A titre d’information, la Martinique organise un rallye automobile : Le Martinique rallye tour. Route étroite, sinueuse, peu de lignes droites tout pour faire un très bon rallye. 

Nous reprenons la route sans trop nous arrêter, une nouvelle averse vient nous rejoindre. Il est vrai qu’elles sont fréquentes, ne durent pas longtemps, mais elle mouille bien. Et dire que c’est la saison sèche…. Pas 4 saisons seulement 2, une saison sèche qui va  de décembre à avril avec une moyenne de 27° et une saison des pluies ou humide de mai à novembre avec 30° de moyenne. Pour cette dernière c’est la saison cyclonique qui va de début juin à fin novembre.

Nous allons rejoindre la côte Caraibe à Saint Pierre près de la cathédrale, la route sera plus rapide pour rejoindre le Sud.

Fonds Saint Denis

Nous arrivons à Fonds Saint Denis, que nous découvrons à la sortie d’un virage avec l’Eglise sur son promontoire domine la vallée. Je trouve que les églises ont chacune leur particularité, elles ne se ressemblent pas les unes aux autres.

A coté de l’Eglise, le cimetière est lui aussi posé sur le rocher,  en contre bas le monument aux Morts représenté par un Poilu de la guerre de 14-18, le bleu de la tenue constate dans le paysage, même la chaine qui délimite l’emplacement est bleue, blanche, rouge.

Il y a à proximité une promenade « le canal des Esclaves », il faut marcher le long d’un mur  étroit de la retenue, aussi il n’est pas conseillé de le faire aujourd’hui. Nous devrons revenir car sur le Morne des Cadets il y a l’Observatoire volcanologique et sismologique de la Montagne Pelée. Depuis le mois de décembre elle est en vigilance jaune, il a été recensée durant une semaine du mois d’avril plus de 300 secousses de magnitude inférieure à 1,1, non ressenties par l’être humain.

Previous
Next

Nous continuons notre route en rejoignant la côte Caraibe, le dépaysement est complet.

Une dernière vidéo pour vous faire partager ce contraste.

Visites aux alentours
Mémorial de Morne Rouge
Morne Rouge
le-jardin-de-balata
Le jardin de Balata
L'église de Balata