La géologie dans la vie des Petites Antilles

Classé dans : Antilles, Blog, Histoire | 0
previous arrow
next arrow
Slider

La géologie dans la vie des Petites Antilles

La  “Martinique”  a quel âge? La “Montagne Pelée”  est en vigilance jaune en cette fin d’année 2020. La Soufrière de la Guadeloupe est elle aussi  en vigilance jaune, les vulcanologues savent que l’activité actuelle doit se terminer par une éruption mais ils ne savent pas quand ?? ! Le “Kick Em’ Jerry” de Grenade a aussi   aussi parler de lui  en 2020 ! Savez vous qu’il a un frère à ses côtés le “Kick Em’Jack” ? Une éruption de la “Soufrière de Saint-Vincent” a bien eu lieu ce 30 Décembre 2020 ! Et  que devient La Soufrière de Montserrat !! Que savez-vous des volcans de boue ?

Dans l’article précédent, ” Les Antilles, terres de volcans et de séismes,, nous avons vu la”Formation des Caraibes” de -125 Ma à -7 Ma, soit l’Arc récent. C’est le début de l’émergence des Petites Antilles.

Chaque ile s’étant formée indépendamment des autres nous allons voir la particularité de chacune d’elle. 

La documentation est aussi plus abondante sur les iles françaises que celle sur les iles anglo-saxonnes. La visite à Morne Rouge de la “Maison du Volcan” a été le déclencheur de cet article. L’apparition de la Martinique étant atypique je commencerai par celle-ci et après les iles que nous avons visité à ce jour.

La Martinique

Vous savez quel âge à la  Martinique ??

Je vous dirai approximativement qu’elle a montré une pointe de presqu’ile il y 23 Ma. Elle s’est  formée au fil de Millions d’années, d’abord par des volcans sous-marins pour  évoluer successivement en sub-aérien pour devenir  ensuite l’ile que nous connaissons aujourd’hui.

Les différentes étapes de la construction de l’ile aux fleurs.

    • -23/-18 Ma,  apparition des  presqu’iles de Sainte Anne et de la Caravelle,
    • -17/-10 Ma,  c’est au tour de la chaine volcanique  sous-marine du Vauclin-Pinault qui relie maintenant les presqu’iles de Sainte Anne et de la Caravelle.

C’est la période dite  “l’arc interne ou ancien”.

La  phase dite “Arc Intermédiaire”.

    • -9/-6 Ma, période d’activité à l’Ouest avec un volcanisme sous-marin  qui deviendra  : Ducos, Rivière Salée, Gros Îlet, Vatable, Pavillon, Sainte-Luce, Rivière Pilote. Le Sud de l’ile commence à prendre forme. 

Après une pause de 1 Ma le volcanisme se déplace vers le Nord, c’est la période de l’arc récent ou interne qui commence :

    • -5,5/-2,2 Ma, la zone volcanique du Morne Jacob d’abord sous-marine puis elle passe en aérien. elle devient édifice volcanique le plus important de l’ile.
    • -3 Ma, le Piton du Carbet se forme à l’Ouest du Morne Jacob.
    • -2/-1 Ma, l’activité se déplace vers le Sud-Ouest, plus précisément  à la presqu’ile des  3 Ilets avec une série de petits volcans le long d’une fissure éruptive, c’est ainsi que le Rocher du Diamant émerge dans la mer des Caraibes.

Pendant ce temps au Nord : 

    • -1/-0,5 Ma, en pleine mer, le plus septentrional de l’ile dans le canal de la Dominique, un volcan sous-marin émerge, le Mont Conil. Emplacement actuel des communes de Macouba et Grand-Rivière.
    • -0,5/-0,3 Ma, l’activité volcanique continue entre les dernières phases du Mont Conil et  les Monts du Carbet. 
    • -0,39 Ma, entre les Monts du Carbet, du Morne Jacob et du Mont Conil, un volcan sous-marin à force d’explosions va recouvrir les anciens volcans du Piton Conil et du Piton Marcel. La montagne Pelée vient d’apparaitre sur l’ile de la Martinique.

La Montagne Pelée est toujours en activité surtout en cette fin d’année 2020. Le Préfet vient de placer le volcan en vigilance jaune 3° niveau sur 5. C’est bizarre la Soufrière de Saint Vincent a elle aussi été placée en vigilance jaune !!!

La Guadeloupe

L’ ile de la Guadeloupe se trouve à être sur l’arc externe pour Grande Terre et l’arc interne pour Basse-Terre.

 – Grande Terre : Des effondrements de  reliefs : la plaine de Grippon, celle des Abymes, des plateaux en forme d’escaliers ce sont les hautes falaises.

Basse Terre a commencé  à se former vers -3 Ma par la constitution de  7 complexes volcaniques et une plaine.

    •  La plaine du Nord-Est  ou le piémont volcans-sédimentaire nord-oriental est apparue vers -3 Ma, fait un arc de la Pointe Allègre au Nord jusqu’à Sainte Marie au Sud.
    • Le Complexe Basal entre -2,8 à -2,7 Ma, se situe dans la partie septentrionale de l’ile entre la Pointe Allègre à la Baie de Deshaies.
    • La Chaine Septentrionale entre -1,81 Ma et -1,15 Ma elle s’étend au Sud du Complexe Basal, de Deshaies au Nord jusqu’aux Mamelles au Sud.
    • La chaine Axiale entre -1 Ma à -435.000 ans se situe au Sud de la chaine septentrionale.
    • La Chaine de Bouillante entre -1 Ma et -200.000 ans elle se situe en bordure de la cote Caraibes et elle est limitée à l’Est par les Pitons de Bouillante.
    • Les Monts Caraibes aux environs de -500.000 ans se forment à l’extrémité méridionale de la Basse-Terre.
    • Le Complexe Volcanique de Trois-Rivières – Madeleine, il a débuté il y a 100.000 ans et il s’est terminé il y a 1.000 ans environ, il se situe entre les Monts Caraibes au Sud et la Grande Découverte au Nord.
    • Le Complexe Volcanique de la Grande Découverte – Soufrière a commencé il y a 205.000 ans et il est toujours en activité. Il se situe entre la Chaine Axiale et les Monts Caraibes. Il se compose de plusieurs édifices volcaniques : Grande Découverte,  Carmichaël, Morne Amis, l’Echelle, la Citerne et La Soufrière.

 

Le Volcan de la  Soufrière :

Voila 28 ans que la Soufrière a une activité importante, allant croissant chaque année. Une faille dans le volcan permet à l’eau de mer de s’infiltrer sous le magma causant une surpression et donc une surchauffe, d’où des séismes à  répétition. Une éruption est fatale mais les vulcanologues ne savent pas quand !! La Soufrière reste en vigilance jaune ( 3° niveau d’alerte sur 5).

Pour en savoir plus sur La Soufrière.

La Guadeloupe et ses iles : 

– La Désirade formée sur l’arc externe  ou ancien  l’ile est un plateau calcaire surélevé s’appuyant sur un socle volcanique.

– Marie-Galante  elle aussi sur l’arc externe  a les mêmes caractéristiques de Grande-Terre.

– Les Saintes qui se trouve sur l’arc interne sont des massifs volcaniques issues de la Chaine Septentrionale de Basse-Terre.
https://www.geologiedesantilles.com/petites-antilles/guadeloupe/basse-terre/

Dominique

L’ile de Dominique fait partie de l’arc récent, elle  se situe entre la Guadeloupe à son  Nord et de la Martinique au Sud.  Séparée de ses 2 voisines par au Nord le canal de la Guadeloupe de 90 kms  et au Sud le canal de la Martinique de 50 kms de long, mais a-t-elle les mêmes caractéristiques?

Une dorsale montagneuse centrale traverse le pays du Nord au Sud, on pourrait dire qu’elle relie  la Soufrière de  Guadeloupe à la Montagne Pelée en Martinique.`

La chaine culmine entre 300 m à 1 400 m au dessus du niveau de la mer,  elle est jalonnée par 7 volcans,  la dernière éruption a eu lieu en 1990 sur le Morne Watt.

Au Nord le Morne au Diable, dans l’alignement le Morne Diablotins est la plus haute montagne de La Dominique, ou la 2° des Petites Antilles après La Soufrière de Guadeloupe. Puis le Morne des 3 Pitons dont la dernière éruption remonte à 30 000 ans.

Au Sud-Ouest de l’ile au Morne Patate on trouve les vestiges d’une grande caldeira sous-marine dont la partie Est forme la presqu’ile de Scott. 

Le Morne des 3 Pitons, vaste parc comprend 5 volcans. Ce complexe volcanique est toujours en activité il présente une activité fumerollienne et hydrothermale dans la vallée de la Désolation. 

On y trouve le  “Boiling Lake”,   un lac de 60 m de diamètre situé dans le cratère d’un volcan mais sa  particularité est que la température de  l’eau  atteint 82°. Il est alimenté par une chute d’eau, l’ébullition est provoquée par la chambre magmatique souterraine. Il est le 2°plus grand lac au monde à ébullition après le Frying Pan Lake de Nouvelle Zélande  ou “lac Chaudron” de Waimangu, que nous avons eu la chance de voir lors de notre séjour en NZ en 2011. 

Le volcanisme a engendré de nombreuses sources d’eau chaude qui empêchent le développement de toute végétation.

Vous savez combien il y a de ruisseaux, rivières, fleuves, 365 au total dont 86 principaux mais aucun ne sont navigables. 

En consultant plusieurs sites web je n’ai pu trouver de carte géologiques, aucune datation volcanique, une  seule date, sans précision pour le Morne Diablotins : 300.000 ans.

Sainte Lucie

Au Sud de La Martinique, l’ile de Sainte Lucie, elle a commencé à émerger  à  l’arc ancien (en jaune sur la carte), entre  -23 à -18 Ma soit à la même époque que les presqu’iles de La Caravelle et Sainte Anne. A son  Nord, le Mont Pimard à Rodney Bay jusqu’à Tortue Point à l’Est, mais aussi au Sud avec le presqu’ile de Vieux Fort. Entre les deux le vide complet, aucun renseignement trouvé sur les sites officiels du Web. La seule référence est la ressemblance avec le Morne Trois Pitons de l’ile de La Dominique pour le caractère volcanique et sa genèse géologique et géographique.

Les quatre principaux reliefs actuels sont  situés dans le quart Sud-Ouest de l’ile : le Mont Gimie, 950 m point culminant de l’ile, le Piton Canarie à 918 m et près de la ville de Soufrière, les Deux Pitons dit ” Pitons Jumeaux”, le Gros Piton (786 m) et le Petit Piton (739 m) .

Entre – 6 et -5 Ma dans cette zone volcanique  on trouvait  un volcan, “Le  Qualibou”,  les 2 Pitons n’existaient pas. A ce jour après un glissement de terrain ou suite à un effondrement on trouve la vaste dépression Qualibou de type caldeira dont une partie se serait effondrée en mer. Mais cette hypothèse n’a pu être confirmée. Il serait possible que l’on ait affaire à un vaste et complexe graben, effondrement ou fossé tectonique  dont une partie seulement se poursuit en mer, le couloir de la Soufrière. 

Previous
Next

Lorsque l’on parle de La Soufrière à Sainte Lucie, on ne fait pas référence à un volcan, mais simplement à la ville de Soufrière, nom donné par les français en raison de sa proximité avec les 2 Pitons.

Les 2 Pitons,  “Le Gros Piton” à gauche et le “Petit Piton” à droite, ce sont  2 pics rocheux et  en réalité deux dômes de lave  de pré-caldeira à l’Ouest et au Sud-Ouest de la caldeira Qualibou d’âge de fin “Pleistocène”. Ils culminent à 777m pour 3 kms de large  pour l’un et pour l’autre  743m. Entre eux, plus discret, le Piton Mitan,  son activité géothermique, ses sources chaudes et des fumerolles de soufre montre qu’il est toujours en activité. 
Notre escale rapide à Soufrière car la dépression “Béryl” arrive dans la zone et nous devons faire les formalités de sortie très rapidement.

Saint-Vincent-et-les-Grenadines

Comprend l’ile principale, Saint-Vincent, mais surtout un archipel “Les Grenadines” d’environ 600  iles, ilots ou {tooltip}cayes.{end-text}Caye ou key, petite ile basse faite de rochers, banc de sable et de corail, ile inhabitable{end-tooltip}.  

Sur l’ile de Saint-Vincent, un volcan “La Soufrière” toujours actif de nos jours. Au Nord de l’ile il culmine à 1 200m.  Je peux dire que lorsque l’on part du niveau 0, de monter par des chemins, ou des sentiers glissants, mais avec  un paysage  magnifique, la route est longue.

Il est typé “volcan somma” ? Wiki dit : ” Un volcan Somma est un volcan complexe composé d’une caldeira en forme de fer à cheval, reliquat issu de la destruction d’un ancien cône volcanique et dont le fond est partiellement occupé par un nouveau cône plus récent. Ce nom tire son origine du mont Somma (Italie)” . Le cône principal est couronné par un cratère de 1,6 kms de diamètre, ce cône est entouré au Nord-Est par le rebord d’un caldeira de 2 kms de diamètre, qui est connecté à un autre escarpement partant en arc de cercle de la caldeira pour rejoindre la  mer des Caraibes. 

Pas de date sur la période de formation de l’ile, nous savons comme toutes les iles du sud de la Martinique qu’elle fait partie de l’arc interne ou récent soit après -6,5 Ma.

L’activité éruptive aurait débuté  il y a 4 300 ans avec des éruptions explosives. La première éruption répertoriée par les Occidentaux date de 1718 et la dernière pas si lointaine de 2018. Deux grandes éruptions d’indice 4 sur l’échelle d’expansivité volcanique  (de 0 à 8 – 0 type “Hawaien”, non explosif, et 8 type “Ultra-Plinien ou super volcan”, apocalyptique)  soit en classé  “Vulcanien-Plinien”, cataclysmique.  Durant cette première éruption de 1902, création du petit cratère situé au nord-est du principal, pour la seconde le 7 mai 1902 (la veille de l’éruption de la Pelée en MQ), une nuée ardente qui a fait 1565 victimes, a été similaire à l’ éruption de 1812.
L’éruption du 4 Octobre 1971  / 20 mars 1972,  va voir la formation d’un dôme de lave dans le cratère principal. Ce dôme de lave de 68m devient une ile lorsque l’eau chauffée à 81° envahit le cratère.

Avec l’éruption du 13 avril au 26 octobre 1979 le dôme et le lac disparaissent mais un nouveau apparait et celui là est de 130m de haut pour 840m de diamètre. Des fumerolles sont toujours existantes de nos jours.
La Soufrière est composée de 3 cratères : 
    • La Somma de 2 200m  de diamètre.
    • Le vieux cratère, actif en 1718, 1902, 1979 de 1600 m de diamètre et occupé par un lac avant 1979.
    • Le nouveau cratère formé en 1812, large de 450m et profond de 60m, il est déclaré inactif. 

Eruption décembre 2020-janvier 2021

Cet article a été commencé en novembre-décembre 2020, depuis La Soufrière s’est manifestée. Le 28 décembre les habitants signalent que de la vapeur émanent du volcan, les observations satellitaires confirment  des émissions thermiques. Le 29 décembre une  {tooltip}éruption effusive{end-text}Une éruption effusive est une éruption caractérisée par une émission de laves fluides dont la majorité se répand à la surface d’un volcan, à l’opposé, une éruption explosives émet des laves fragmentées dans l’atmosphère{end-tooltip} a commencé, le magma qui vient lentement de la terre construit un nouveau dôme de lave. Le volcan est mis en vigilance jaune, comme au même moment la Montagne Pelée en MQ, serait-ce un remake de 1902.

Le gouvernement de Trinidad et Tobago dépêche 3 membres dont le volcanologue Richard Robertson du Centre de Recherches de Séismes de l’ UWI (Université  West Indies)  pour surveiller au plus près le volcan. 

Rien ne laisse prévoir à quel moment le volcan va évoluer du stade effusif à explosif. L’éruption peut intervenir dans les jours à venir ou dans plusieurs mois à partir de la constitution du dôme de lave dit “satellite”. Un nouveau vient de se former tout près de celui qui a précédé l’éruption de 1979. La population qui se trouve au Nord de Georgetown et de Belle Isle  se prépare, elle devra être évacuée en temps opportun.

Le 30 décembre le volcan est  passé en vigilance orange.

Vidéos réalisées par UWIseismic

Des hommes sont sur place,  du matériel a été installé pour suivre constamment l’évolution du volcan.

Extrait de la vidéo réalisée par l’UWI de Trinidad de la situation au 25 janvier 2021.

Je mettrai cette partie à jour en fonction de l’évolution de l’activité du volcan.

Entre Saint Vincent et Grenade se trouve l’archipel des Grenadines dont les  iles appartiennent aux deux  états  mais une particularité, les 2 iles principales n’en font pas parties. Au total 600 iles, ilets, cayes, récifs qui s’étendent sur 100 kms du Sud de Saint Vincent jusqu’au nord de Grenade. Une dizaine  seulement sont habitées.  Les plus grandes et les plus hautes  le point culminant varie entre 200 et 300 m. Formées sur l’arc volcanique elles sont des “résidus” des éruptions volcaniques et de l’accumulation des sédiments. Si vous voulez voir nos découvertes paradisiaques…. 

Grenade

Comme on a pu le voir dans l’article précédent, ” Les Antilles, terres de volcans et de séismes,  Grenade est une ile volcanique faisant partie de l’arc interne ou récent.

Aucun article, aucune étude sur le Web  ne fait référence à une quelconque date d’éruption volcanique à partir de -6Ma. Peut-être à cause du recouvrement des monts par les cendres reçues des iles voisines qui compliquent les études ??

Mais sur l’ile de Grenade on trouve des cratères d’explosions, alignés le long de l’axe des Petites Antilles. Les cratères sont devenus des lacs pour certains : Grand Etang, Lake Antoine, comme on peut voir avec la photo ci-dessus.

St Georges, la capitale, dont le quartier du “Carénage”  est également construit sur un cratère dont une paroi s’est effondrée en mer. 
A ce jour, seul le Mont Sainte Catherine au centre de l’ile, le point culminant de l’ile à 841m est considéré comme actif et se trouve sous surveillance. 

Il reste aussi sur l’ile des sources sulfureuses comme sur les iles voisines notamment celles de “Hot Springs” ou nous avons passé un excellent moment.

Etape 2 : passage dans un bassin pour retirer le maximum de boue avant le rinçage
Previous
Next

Le Kick’em Jenny situé à 6kms au Nord de l’ile de Grenade à proximité de l’ile Ronde et l’ile Caille, d’une hauteur de 1 300m Il culmine à -160/-180m au-dessous du niveau de la mer. Ce volcan sous-marin  est l’ un des plus actifs des Antilles, plus d’une douzaine d’éruptions ont été recensées depuis 1939, la dernière date de 2015.

En 2003, lors d’une surveillance en plongée par un sous marin télécommandé, il a été relevé la présence de fumerolles et de basalte. Une structure en arc, longue de 15 kms résultant d’un glissement du volcan vers l’ouest fut mis en évidence. Lors de cette même exploration les scientifiques ont étudié au sud-est  du Kick’em Jenny un autre volcan  sous-marin  ainsi que des dômes de lave au sud. Ce volcan, inactif actuellement a été nommé le Kick’em Jack. Ce développement subaérien avec les iles Ronde et Caille peuvent représenter un seul complexe volcanique.

En cette année 2020 entre les 5 et 12 juin, 1384 secousses sismiques ont  été enregistrées. Qui dit augmentation d’activité sismique, dit augmentation d’émission de gaz ce qui peut réduire la densité de l’eau à son sommet, soit  la formation de bulles de gaz dans l’eau et ainsi diminuer la portance et mettre en danger des navires (principe des sables mouvants). Cette zone est très fréquentée par les bateaux de plaisance et de croisière. Le NADMA (1)   a mis une interdiction  de naviguer de 1Mn autour du sommet du volcan ainsi qu’une zone d’alerte de danger qui a été portée à 3Mn en 2020, il est demandé une vigilance attentive aux marins lors de la traversée de la zone.

            • Nous avons pu constater que certains voiliers ignorent complètement cette zone et passent en plein milieu jusqu’au jour où ….

(1)  Agence Nationale de Gestion des Catastrophes  –  Sources:    https://www.replik972.fr/kickem-jenny-passe-crible/

Les différentes études sismiques émettent l’idée que lors d’une nouvelle éruption, la possibilité d’un effondrement d’une paroi d’un volume maximum de 1km3, ce qui aurait pour conséquence la formation d’un tsunami. La Grenade et les iles de la Grenadines seraient touchées par la proximité, mais aussi il pourrait atteindre La Martinique, les villes du Diamant et Anse d’Arlet. Lors de l’éruption de 1939 les retombées avaient touchées la Martinique. Mais il ne faut pas penser à un tsunami important, seulement un mouvement d’eau évoluant entre  1 à 2 m. Quand même.

 

Trinidad et Tobago

Les iles de Trinidad et Tobago, “Les Antilles, terres de volcans et de séismes ont contribué à la formation des Petites entre -80/-45 Ma. En réalité ces iles ne sont pas volcaniques, elles se sont simplement  “détachées du continent sud-américain” car elles sont seulement le prolongement insulaire de la chaine côtière de Paria du Vénézuela. Les eaux  ont creusé un bras de mer distant de 11 kms et peu profond, le Golfe de Paria.

Trois chaines montagneuses traversent Trinidad, au Nord Northern Range, prolongement de la chaine vénézuélienne avec le Mont Aripo 940m,  point culminant de l’ile. Au centre, Central Range,  avec le Mont Tamana,  308 m, puis au Sud le Southern Range avec des forêts impénétrables. Entre ces chaines des rivières serpentent le pays où poussent des plantations de cannes à sucre, de cocotiers mais aussi des forêts tropicales de tecks, des marais. De ces plaines jaillissent des sources d’eau thermale, mais aussi de pétrole. 

Bien que Trinidad ne soit pas issue de la chaine volcanique des “Petites Antilles” elle se trouve dans le prolongement de l’arc volcanique. Quelques volcans bien sûr,  mais ceux-ci non rien de comparables avec ceux du Nord, ils n’émettent pas de laves, ils expulsent et  projettent  des boues froides à 50m de haut mais aussi des gaz.

Le volcan Piparo est entré en éruption le 22 février 1997, détruisant une partie du village situé à proximité.

Qu’est-ce qu’un volcan de boue ? C’est la formation due à la combinaison d’hydrocarbures gazeux des gisements pétroliers, des eaux chaudes souterraines et de dépôts minéraux mous tel que l’argile. L’eau chauffée dans les profondeurs de la terre se mélange à l’argile  qui devient de la boue. Elle est poussée à travers des failles géologiques (fissures) par la pression des gaz des sacs de pétrole jusqu’à atteindre la surface. 

 Eruption du Devil’s Woodyard en février 2018 pendant le carnaval. voir l’article de RCI.

La présence de résidus d’hydrocarbure et des fuites de gaz rendent les sites dangereux.

Un volcan tout particulier le “Pitch Lake” ou volcan d’asphalte. Suite à une éruption volcanique, une substance collante teintée de noir, l’argile, d’eau salée et de bitume  se sont  déversés sur une étendue d’eau de  40 hectares. Le “Pitch Lake” est devenu le plus grand lac de bitume au monde.

Il attire les touristes qui viennent marcher sur le lac et le bitume sert à la construction des routes.

Pour en savoir plus, “Pour la Science”,  “les volcans cracheur de boue”.

Un extrait du Monde de 1963 après l’indépendance de l’état de Trinidad et Tobago

Après avoir vu les iles au Sud de la Guadeloupe, les iles les plus importantes au point de vue volcanique, nous allons remonter vers les iles  au Nord de la Guadeloupe en espérant en visiter certaines après cette pause en Martinique dûe au Covid.

Montserrat

Ile volcanique de l’arc récent dont son volcan “La Soufrière Hills” est à ce jour très actif, la dernière éruption date de 2010, il est un des volcans le plus surveillé au monde.  Sur cette petite ile de 16 kms de long, 3 volcans se partagent le territoire. Au Nord le plus ancien -2,5Ma, “Silver Hills” avec 450m, au centre de l’ile “Center Hills” et au Sud “La Soufrière Hills” avec ses 915m.  Après 350 ans de sommeil, la Soufrière Hills entre en éruption le 18 Juillet 1995. Des éruptions phréatiques se produisent, dues au contact du magma ascendant avec des poches d’eau souterraines.La Soufrière est un stratovolcan, c’est-à-dire une montagne constituée d’empilement de couches de lave et de couches de cendres. La caractéristique de l’éruption est une émission explosives de nuées ardentes. La lave pâteuse qui s’écoule reste dans le cratère pour former un {tooltip}cone andésique.{end-text}Un cône est un empilement successif des différentes couches de lave et de poussières.{end-tooltip}

De septembre 1995 à mars 1996, les 35 000 habitants de Plymouth sont évacués.  Dès le mois de mars commencent des écoulements pyroclastiques, le 17 septembre 1996 une explosion provoque l’expulsion de 600. 000 tonnes de cendres, de pierres faisant un panache haut de plusieurs kilomètres.

Le cône continue de s’élever laissant échapper des nuées ardentes.  Les secousses deviennent plus fréquentes, plus importantes à partir d’avril 1997 mais celles du 25 juin détruit partiellement la capitale et l’aéroport provoquant la mort de plusieurs personnes. La taille du dôme devient impressionnante, estimée à 70 millions de m3 de lave. Le 3 et 4 août 1997 l’éruption de nuées détruit à 80% la capitale qui devient une “ville fantôme”, ainsi que l’aéroport et une partie du sud de l’ile. 

Deux éruptions ont lieu en 2008 et 2010, recouvrant les iles avoisinantes d’une mince couche de cendres. Le dôme s’est partiellement effondré lors de l’éruption du 11 février 2010. Le sommet et la partie sud-ouest demeurent intacts, une large cicatrise entaille le flanc nord-est, d’autres effondrements ne sont pas à exclure sans en prévoir ni le moment, ni l’ampleur. (source : Institut Physique du Globe de Paris).

Quelques liens si le sujet vous  intéresse :

https://la1ere.francetvinfo.fr/archives-outre-mer-1997-quand-eruption-soufriere-montserrat-detruisait-moitie-ile-489719.htmlhttp://volcans.azurseisme.com/SoufrireHills/Soufriere_Hills.html

 

Schéma Arc ancien et arc récent
Click Here

Dès que la situation sanitaire nous permettra de continuer notre voyage, de pouvoir visiter les iles du Nord en prenant notre temps, nous mettrons les nouvelles informations à jour. 

La fonction “Commentaires” a été désactivée car il y  a trop de messages indésirables envoyés par des robots. Mais comme j’aime bien avoir vos impressions,  vous pouvez nous contacter par Facebook,  alors n’hésitez pas à mettre un “J’aime” ou même à “Partager”.

Articles similaires

Schéma évolution plaque caraibes mise en place Grand Arc CaraibeSchéma évolution plaque Caraibe : subduction de la plaque Farallon
Les Antilles, terres de volcans et de séismes, comment se sont-elles formées

Séismes, éruptions volcaniques sont fréquents dans cet endroit du monde, oui mais pourquoi ?